LGV Rhin Rhône - branche ouest
int-trou-int  

Objectifs et enjeux

La traversée de l'agglomération dijonnaise

Le projet de Traversée de l'agglomération dijonnaise consiste en une première section de la branche Ouest de la LGV Rhin Rhône, entre Genlis et Turcey. Il présente trois objectifs:

 

  • Conforter la position de Dijon dans le réseau ferroviaire à grande vitesse

En tant que tronçon central de la Branche Ouest, la Traversée de l'agglomération dijonnaise s'inscrit dans une volonté de maillage du réseau français et européen à grande vitesse.Sa position à proximité de la convergence des trois branches de la LGV placera Dijon dans une position de carrefour européen de la grande vitesse.

 

  • Créer un levier de développement et d'aménagement du territoire régional

Pour répondre à la décision convergente de tous les acteurs impliqués en 1997, le projet traverse l'agglomération dijonnaise au lieu de la contourner, en prévoyant la création d'une gare nouvelle urbaine dans Dijon. Un véritable pôle multimodal y sera conçu, permettant de diffuser l'effet de la grande vitesse à l'échelle locale, notamment grâce à des correspondances efficaces avec les transports urbains et régionaux. Un pôle urbain fort sera prévu par avance autour de cette gare, dans une logique d'aménagement durable de l'agglomération.

  • Contribuer à améliorer le fonctionnement du noeud ferroviaire dijonnais

Dijon est un des noeuds les plus importants du réseau français, avec son étoile à cinq branches et son complexe fret de grande dimension (Perrigny, Gevrey). De ce fait, il est confronté à des problématiques de fonctionnement qui risquent de rendre plus complexe encore son exploitation dans les années qui viennent.La réalisation du projet permettra d'améliorer la desserte des voyageurs et de mieux utiliser les voies existantes pour les TER et le transport péri-urbain. Elle sera également l'occasion de rechercher de nouvelles formules pour améliorer la circulation du fret.